Alicia Du Coustel – Komento Silta Meghalaya

Texte de Vincent Blot

C’est un album qui nous emmène à la rencontre de différents pays, différents peuples avec des influences folk et musique du monde. Au travers de plusieurs compositions ainsi que de morceaux traditionnels arrangés comme elle sait si bien le faire, Alicia nous transporte sur une mer teintée de vagues calmes et apaisantes ou sur des flots percussifs qui nous donnent envie de danser sur le pont.

Alicia excelle avec sa voix caméléon qui tantôt nous renvoie aux timbres des tribus ancestrales, tantôt à un style plus actuel.

Le titre : KomentoSilta Meghalaya. Ces mots qui sonnent si bien l’un avec l’autre, ne viennent pourtant pas de la même langue ! On devine alors dès le titre le message de l’album : il est toujours possible de tisser des liens, même entre des mondes très différents.

Komentosilta : « la passerelle », en finnois.

Meghalaya : « la demeure des nuages » en sanskrit. Et c’est aussi une province du Nord-Est de l’Inde où les arbres caoutchouc forment des ponts vivants avec leurs racines, permettant aux humains de traverser les rivières.

Sur l’album, Alicia joue sur deux harpes d’Alison Wylie, un modèle 30 cordes (la sienne) et une 34 cordes. En plus de la voix, elle joue aussi du piano qui amène de l’ampleur et décuple l’émotion, du bodhran et de la nickelharpa. Elle est accompagnée par Gurvan L’helgoualc’h aux percussions et à la guitare.

La harpe se fait tantôt cristalline et douce (Fuoco e Mare, Morenica) tantôt profonde et rythmique (Elahi, Waldvöglein), une particularité du jeu d’Alicia. Il arrive que la harpe se mêle subtilement au piano pour de très beaux effets pleins d’émotions (Sar Planina, Brendan). J’ai été aussi agréablement surpris du jeu de leviers pour retrouver la sonorité d’instruments orientaux (Rozovna ve Dikendir). Les cordes sont parfois mises au premier plan et parfois mêlées aux autres instruments pour donner plus de subtilité à la musique et mieux accompagner le chant. Même si Alicia est multi-instrumentiste et chanteuse, la harpe est vraiment le fil conducteur du CD, on sent que le harpe est son instrument de prédilection et porte merveilleusement sa voix.

Cet album de treize titres est surtout une invitation au voyage, à écouter pour s’évader ou changer ses pensées négatives du quotidien pour une ambiance douce et chaleureuse voire mystique (d’ailleurs, le CD est enregistré en 432hz). Pour avoir vu ses concerts à plusieurs reprises, je vous invite vivement à aller la voir, elle se déplace régulièrement partout en France, et même à l’étranger. Si le cd vous a plu, vous apprécierez d’autant plus la version live, qui prend une toute autre dimension. Que se soit en solo ou avec d’autres musiciens, sa présence et sa générosité ne vous laissera pas indifférents.

Dans la pochette et le livret, vous trouverez les paroles des chansons, avec des photos et des anecdotes des différents voyages d’Alicia.

www.aliciaducoustel.fr

www.facebook.com/aliciaducoustelofficiel

www.youtube.com/c/AliciaDuCoustel


20 Juillet 2020

0 réponses sur "Alicia Du Coustel – Komento Silta Meghalaya"

Poster un message

Hide picture